Le veto du PP et du C à la loi sur l'autoconsommation d'électricité

Albert Ribera Autoconsommation

Consommation personnelle

Le Bureau du Congrès a approuvé avec le soutien de PP et Ciudadanos le veto du gouvernement au projet de loi sur l'autoconsommation d'électricité qui, entre autres, vise à éliminer les soi-disant taxe sur soleil, malgré le fait que le parti d'Albert Rivera ait soutenu cette mesure avec le reste de l'opposition.

L'exécutif a opposé son veto au traitement de ce projet de loi au motif que son approbation signifierait un refus dans la collection de 162 millions d'euros, possibilité inscrite à l'article 134.6 de la Constitution, pour la TVA que les auto-consommateurs cesseraient de payer en réduisant leurs dépenses énergétiques du réseau électrique. Le seul espoir des promoteurs de la nouvelle norme était que le Conseil du Congrès lèverait le veto. Mais Ciudadanos s'est allié au PP et ne l'a pas fait. Cela signifie reporter le débat sur la question sans date.

Les citoyens ont a justifié son soutien au veto de l'exécutif en affirmant que la Constitution attribue au gouvernement la possibilité de mettre son veto aux initiatives qui impliquent une modification des budgets, comme l'a souligné le député orange Ignacio Prendes, premier vice-président du Conseil des Congrès. Prendes a expliqué qu'ils ne sont pas en faveur de sauter ce qui est établi dans la Constitution et d'approfondir ainsi le conflit entre l'exécutif et le législatif, sur laquelle la Cour constitutionnelle est toujours pendante.

consommation

De la même manière, sa collègue du parti, la députée Melisa Rodríguez, s'est exprimée lorsqu'elle a été interrogée sur cette question: «L'article 134.6 autorise le gouvernement à opposer son veto à tout projet de loi ayant un impact budgétaire», A justifié. Cependant, il a précisé que lors de la réunion de la Table "le veto n'a pas été voté".

Bien qu'ils aient voté conjointement avec le parti au pouvoir, Rivera et le reste des députés de sa formation ont critiqué ce veto, puisque, avec lui, le Populaire ils ne respectent pas un autre des points de l'accord d'investiture. Plus précisément, le point 20, en relation avec taxe solaire (autoconsommation), signé en août dernier. "On ne peut pas rompre sa parole et le PP a signé l'autoconsommation dans son pacte avec les citoyens en août dernier", a dénoncé Rodríguez, qui a également critiqué le fait que ni nous ne pouvons ni PSOE Ils ont «élevé la voix» pour lever le veto lorsque la formation orange a présenté sa loi en septembre.

Ciudadanos a déjà demandé une réunion avec le ministre de l'Industrie, de l'Énergie et du Tourisme, Álvaro Nadal, pour «démêler la situation »et respecter le pacte d'investiture, en tenant compte du fait que cette mesure y était également incluse. De son côté, le porte-parole du PP au Congrès, Rafael Hernando, a justifié aujourd'hui le nouveau veto du gouvernement, affirmant que ce projet de loi ne précise pas d'où proviendront les ressources nécessaires pour couvrir cette augmentation des dépenses.

tournesol intelligent qui génère de l'énergie solaire renouvelable

Cela ne modifie pas les budgets 2017, selon le PSOE

Le groupe socialiste, pour sa part, avait soumis une lettre demandant au Conseil de rejeter le veto du gouvernement, affirmant que les mesures envisagées dans le projet n'impliquent pas une modification des budgets 2017, mais de ceux de 2018. De En Comú Podem, Le député Josep Vendrell a estimé que le veto du gouvernement était «totalement arbitraire, abusif et avec un argument totalement faux». "C'est abusif parce que nous portons 23 lois et il est évident que le PP avec la complicité des citoyens il veut quitter le Congrès pieds et poings liés. De plus, elle n'est pas juridiquement soutenue, elle n'est pas conforme à la loi car elle n'implique aucune modification du budget actuel », a-t-il souligné.

Selon Vendrell, la jurisprudence du TC précise que lorsqu'il parle de modifier le budget, il s'agit du «budget actuel», et ce projet de loi devait entrer en vigueur au cours de la prochaine année budgétaire. "De plus, nous avons un gouvernement ennemi des énergies renouvelables et de l'autoconsommation" et "Ami du nucléaire et de l'oligopoleC'est le vrai problème », a-t-il souligné après avoir critiqué le fait que C's soutenait cette proposition de« prendre la photo »et maintenant« s'allier avec le gouvernement pour opposer son veto ».


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.