L'hydroélectricité en Europe

Europe est la région du monde avec le une plus grande capacité installée de production hydroélectrique, selon le dernier rapport des chiffres disponibles auprès du Association internationale de l'hydroélectricité. Le rapport indique que l'UE représente environ 260 GW du total mondial estimé de 860 à 950 GW de production hydroélectrique.

D'autres régions figurent en bonne place dans le rapport, notamment l'Europe de l'Est. Une grande attention a été accordée à cette région, qui développe rapidement ses ressources en eau et devrait être le monde avec le plus haut niveau de déploiement au cours des trois prochaines années. En fait, la Chine, qui mène l'Asie de l'Est en matière de développement hydroélectrique, surpasse les États-Unis en tant que pays avec la plus grande capacité installée. L'Amérique du Sud se développe également rapidement. De plus, IHA estime qu'il y a Capacité de 127 à 150 GW l'accumulation pompée à l'échelle mondiale, et le marché de l'accumulation pompée devrait augmentera de 60% pour les cinq prochaines années.

En général, les grandes centrales hydroélectriques ont connu une croissance modeste en pourcentage en 2009, selon la dernière Rapport REN-21 de la situation mondiale des énergies renouvelables. Cette expansion de 3% est notable en raison de la maturité de l'hydroélectricité et de sa base importante. Alors que les commandes d'équipements hydroélectriques ont chuté en 2009 et 2010 par rapport à 2008, les précommandes pour 2011 ont augmenté pour alimenter les attentes selon lesquelles les commandes moyennes pour les années 2010 dépasseront celles des années 2000.

Même ainsi, le rapport REN-21 indique qu'une capacité hydroélectrique de 31 GW qui a été ajoutée en 2009, a créé une augmentation de la capacité totale de tous les secteurs des énergies renouvelables, a été deuxième seulement à celui de l'énergie éolienne. De plus, aux États-Unis, 40 à 45 milliards de dollars ont été investis dans de grandes centrales hydroélectriques tout au long de l'année.

Dans les marchés développés, comme l'Europe, où de nombreuses centrales hydroélectriques ont 30 ou 40 ans, l'activité s'est concentrée sur le renouvellement des licences et le repowering, ainsi que sur l'ajout de production dans les barrages existants, conclut le rapport. Cette tendance est clairement soutenue par l'activité du marché observée en 2009 et 2010, et comme le montre ce rapport, plusieurs marchés sont en train de devenir des hotspots locaux.

source: Ren 21


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

2 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Cristbal Del cid dit

    Parce que si nous avons d'autres sources, elles ne sont pas utilisées et parce que les banques qui financent ne pensent pas à ces alternatives, le Panama développe des projets où les forêts sont défrichées et toute la biomasse est jetée ou enterrée, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de but à tout. ce matériau qui fait des milliers de tonnes (il existe aujourd'hui des technologies qui nous permettent d'en profiter) et pourtant nous avons un ministère de l'environnement. Nous avons besoin de programmes pour les contingences (inondations, incendies) programmes pour l'agriculture (engrais) bref, je pense que nous n'utilisons que le moyen le plus simple.

  2.   Gluten dit

    Le Panama, étant un petit pays en extension territoriale et grand en économie et en développement avec peu de possibilités d'énergie hydroélectrique, peut être désavantagé en la matière par rapport aux pays voisins d'Amérique centrale, mais je pense qu'ils ont la solution à portée de main, ils n'ont pas besoin de construire des infrastructures pour produire de l'énergie électrique, avec un peu d'imagination et en regardant vers l'avenir avec détermination, ils pourraient importer de l'énergie hydroélectrique bon marché de l'Équateur en passant par la Colombie car je comprends qu'il existe une connexion entre le Panama et la Colombie et entre l'Équateur et la Colombie utilisant ainsi les réseaux électriques colombiens-équatoriens, l'énergie électrique circule sans à-coups vers le Panama et ainsi le Panama aurait la sécurité d'avoir suffisamment d'électricité pendant de nombreuses années, j'imagine qu'avec une petite vision positive, l'électricité pourrait être donnée à toute l'Amérique centrale: bon marché et non polluant aidant à la planète et au développement des pays d'Amérique centrale.