Combien un avion pollue-t-il ?

combien un avion vole pollue

Le transport aérien a connu l'expansion la plus significative de tous les modes de transport et est devenu une partie intégrante du mode de vie de la société. L'avion sert à la fois de moyen de transport de marchandises et de moyen de déplacement de loisirs de plus en plus populaire auprès de la population, générant ainsi d'importants avantages socio-économiques. Cependant, malgré l’impact positif du transport aérien sur les économies locales et mondiales, la dure réalité est qu’il a des effets profonds et nocifs sur l’environnement et sur d’autres créatures vivantes. Beaucoup de gens ne savent pas combien un avion pollue.

C'est pourquoi, dans cet article, nous allons vous dire à quel point un avion pollue et nous allons faire des comparaisons avec d'autres moyens de transport.

Combien un avion pollue-t-il ?

avion

Les voyages aériens sont devenus de plus en plus fréquents, mais ils contribuent également à la production de gaz à effet de serre, principalement de dioxyde de carbone, liés au réchauffement climatique. Environ 2 % des émissions mondiales de carbone proviennent du transport aérien. Le calcul de ces émissions implique considérer plusieurs variables, dont le nombre de passagers, le type d’avion, le nombre de décollages et d’atterrissages et la distance parcourue.

Il est donc difficile de déterminer précisément le degré de pollution d’un avion spécifique, car son empreinte carbone peut fluctuer en fonction de ces facteurs. Par exemple, un vol commercial de Londres à Paris avec un effectif complet de passagers aura un impact environnemental différent de celui d’un jet privé, qui répartit ses émissions entre un plus petit nombre de personnes.

Pour un avion effectuant un aller-retour entre New York et Madrid avec en moyenne entre 150 et 300 passagers, les statistiques d'émissions sont les suivantes : Le vol émet entre 900 et 1.350 XNUMX tonnes de dioxyde de carbone.

L'impact des avions sur l'environnement ne peut être ignoré. Les gaz d'échappement émis par les avions contribuent à la pollution de l'air, qui est associée à un certain nombre de problèmes de santé. De plus, les émissions des avions contribuent au changement climatique en libérant du dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère. L'industrie aéronautique a pris des mesures pour réduire son impact environnemental, notamment en utilisant des moteurs plus économes en carburant et en investissant dans des carburants alternatifs. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour atténuer les effets négatifs du transport aérien sur l’environnement.

Effets négatifs de la pollution atmosphérique

combien un avion pollue

La pollution aérienne a des effets néfastes sur divers aspects de l’environnement au niveau régional, en particulier là où se trouvent les aéroports. Les conséquences de cette pollution peuvent être classées en trois catégories différentes :

  • Le phénomène connu sous le nom de pollution sonore est le résultat de divers facteurs liés aux avions. Ces facteurs incluent le bruit généré par les moteurs, ainsi que le bruit aérodynamique provoqué par les mouvements de l'avion.
  • Le problème de la pollution atmosphérique est fortement touché par l’aviation, notamment avec les émissions de CO2 et d’autres substances nocives des avions. Cela entraîne une dégradation de la qualité de l’air sur le territoire de l’aéroport.
  • Les avions ont un impact important sur le paysage en raison de Modifications nécessaires à l’environnement pour faciliter les opérations aéroportuaires. Ces modifications affectent à la fois l'orographie et le biotope, provoquant l'élimination d'espèces ne pouvant coexister avec les activités aériennes.

Cependant, il est important de noter que les avions ont des effets globaux qui ne peuvent être ignorés.

La production et l'utilisation de ressources non renouvelables, comme le pétrole, sont essentielles à la production et à l'exploitation de divers produits, notamment dans l'industrie aéronautique, où le kérosène est un composant crucial. Des métaux tels que le titane sont également extraits dans le même but.

L’utilisation des infrastructures de transport aérien a des conséquences environnementales importantes. Ces conséquences comprennent la détérioration des écosystèmes, la contamination des sols et des sources d'eau résultant des émissions produites par les activités aéroportuaires, l'altération ou le détournement des systèmes de drainage naturels, les modifications des schémas de migration des oiseaux et les impacts généraux sur le paysage mondial. Les émissions de gaz à effet de serre contribuent de manière significative au phénomène de réchauffement climatique.

Détails sur la pollution d'un avion

train ou avion

Le modèle Airbus A380 a une capacité de carburant d'environ 323.546 XNUMX litres et est conçu pour accueillir un nombre important de passagers. Pour alimenter une machine de ce type, vous avez besoin une énergie équivalente à la quantité de carburant utilisée par environ 3.500 XNUMX voitures. C’est pourquoi les avions sont considérés comme plus dangereux pour l’environnement que les voitures.

Il est exact de dire que la pollution émise par une voiture est influencée par divers facteurs tels que le type de carburant, le moteur et la distance parcourue. Par conséquent, Le degré de pollution dans une voiture peut différer considérablement en fonction de ces variables.

La détermination du plus grand impact environnemental entre les avions et les navires est un sujet de débat. Lors de l’évaluation de l’empreinte carbone des différents modes de transport, il est important de noter qu’un train produit 14 grammes de CO2 par personne et par kilomètre parcouru, un avion environ 285 grammes et un bateau une quantité stupéfiante, mille fois plus que le train. Cela signifie qu'en termes d'émissions de CO2, le navire est le mode le plus polluant des trois. De plus, l'impact environnemental du navire est aggravé par la quantité importante d'eaux usées qu'il génère, ce qui le rend encore plus nocif pour la planète que les avions.

Moyen de transport le plus polluant

L'Organisation mondiale du tourisme et le Programme des Nations Unies ont identifié les navires de croisière comme le moyen de transport le plus dommageable pour l'environnement. En effet, un seul bateau de croisière, d’une capacité de 3.000 210.000 personnes, produit la quantité stupéfiante de 1.000 XNUMX litres d’eaux usées chaque semaine. De plus, il émet XNUMX XNUMX fois plus de dioxyde de carbone qu'un voyage en train, ce qui Il n’émet que 14 grammes de CO2 pour chaque kilomètre parcouru par personne.

J'espère qu'avec ces informations, vous pourrez en savoir plus sur la pollution d'un avion.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.